Doctor Who is back and… he is Scottish !

Poster un commentaire Par défaut

Le forfait iTunes de la saison 8 de Doctor Who en poche, je téléchargeais aujourd’hui le premier épisode « Deep Breath » en VOST ( Version Originale Sous-Titrée). C’est une première pour moi, car j’ai seulement commencé à me passionner pour ce monument télévisuel britannique l’an dernier au moins de décembre, juste au moment où le monde allait dire au revoir à Matt Smith alors que je commençais juste les aventures de Christopher Eccleston et David Tennant. 

Keep Calm, the Doctor is back !

Keep Calm, the Doctor is back !

Ce que j’ai aimé dans cet épisode : la narration de l’épisode en lui-même : comme lorsque David Tennant devient le 10 ème Docteur, et que Rose doit reconnaitre « son » docteur avec un autre visage et une autre personnalité, Clara a la même expérience troublante, choquante même. Pour faire passer la pilule ( a spoonful of sugar), on nous remet avec des vieux amis (la femme Lézard, sa femme humaine et le Mr Patate) alors que le Docteur est en pleine crise de personnalités. Clara, elle est notre bouche et notre reflexion alors que l’épisode se déroule : elle est la voix du téléspectateur qui lui non plus ne se remet pas de cette régénération. Ce qui est très comique je trouve c’est que l’on croirait entendre les autres Docteurs entrain de passer en revue les différents personnages rencontrés les années précédentes : Peter Capaldi était apparu en tant qu’habitant de Pompeii sauvé lui et sa famille par le 10ème Docteur et Donna. (Vous me suivez toujours ?) Le 12ème (13ème logiquement) Docteur s’amuse même de sa « nationalité » humaine, il se moque de l’accent anglais des autres personnages (sauf de la femme Lézard) et s’assume naturellement Ecossais !(Peter Capaldi est Ecossais). Ce que j’ai aussi beaucoup aimé : le nouveau générique du 12ème Docteur, il est très « Time Lord » avec la silhouette du visage de Capaldi. images

La fin de l’épisode où Matt Smith apparait en flashforward est très malin, après le discours du Docteur dans le Tardis pour expliquer à Clara, que le Docteur c’est bien lui. Oui, il est plus vieux et gris, c’est vraiment un « Farewell » final pour Matt Smith digne de ce nom. Et que le Docteur plante son Tardis à Glasgow par erreur… Fantastic ! images-1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s