La tête dans les nuages…

Poster un commentaire Par défaut

Coucou,

Je me promène beaucoup dans ma vie, depuis des années. Rester à la maison à cause de la météo (par exemple…) me rend chèvre, limite Dingo (oui, je place Disney où je peux) ! Hier donc, cloîtrée par de la neige ( 16 cm qui ont bloqué tout le secteur…), j’ai regardé beaucoup de  YouTube en faisant me repassage et j’ai lu aussi. Bref, je me suis aperçue  qu’en fait mon expérience pouvait toucher/ aider d’autres qui vivent les mêmes galères. Je ne suis pas influenceuse, ni célèbre ; pourtant, je sais écouter et conseiller les amis et les jeunes moins expérimentés. Bizarre, comment à l’aube de mes trente et… ans, je me sens (enfin) digne de confiance et d’expérience. 

Pourtant, le chemin fut un parcours d’obstacles durs, parfois dangereux et semblant impossibles à surmonter. Je ne suis pas née avec un trèfle à quatre feuilles dans la poche, mais bien avec des proches, des amis, des « enseignants » qui ne m’ont pas laissée me défaire. Bien sûr, d’autres étaient là pour me montrer que ce n’était pas le « Pays des Bisounours ». De moqueries enfantines aux coups physiques, sévices moraux, surnoms blessants, moutons de panurge ou vraies vipères, ils n’ont pas hésité à faire de mon enfance et mon adolescence, un vrai enfer.  Je n’étais pas populaire, en fait j’étais impopulaire : des lunettes, une binette d’intello, de bonnes notes, une santé fragile,  un papa qui aurait pu être mon papi, une maman hôtesse de l’air qui me permettait de faire des voyages de rêves. Je ne sais pas ce qui a déclenché l’hostilité de mes camarades de classe et de certains adultes de mon école privée. J’étais le Petit Larousse Illustré, on me tapait sur la tête quand je répondais juste aux profs, on me menaçait si j’osais challenger certaines filles en cours de musique, on m’a même coupé les cheveux en cours de dessin et la prof de sports a cru bon de me faire dispenser de sports jusqu’au bout de ma scolarité obligatoire parce que j’étais incapable…Et jamais je ne bronchais, j’encaissais jusqu’au bac. 

Vingt ans ont passé depuis l’obtention du BAC, et je m’apprête à commencer une nouvelle vie dont je rêvais ; nouveau poste , nouvelle maison (bientôt…) et challenge de ma vie : finir 42,195km en courant/marchant/en souriant !

Prenez soin de vous, prenez soin de vos rêves et des gens qui vous aiment.

mickey87

Walt Disney World 1987

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s