Comment j’ai surmonté ma crise d’identité Poudlardienne…

Poster un commentaire Par défaut

Depuis le premier janvier, je vivais un dilemme profond alors que j’avais seulement repris le quizz du site Pottermore.com (comme beaucoup de youtubeurs). Bref, alors que ma destinée me semblait toute tracée, ma panoplie de Gryffindor complète… je me retrouvais avec un 46% Ravenclaw, 39% Hufflepuff et le reste en Gryffindor et un petit 7% de Slytherin ! Siriusly ?! Alors je revends ma robe, cravate, baguette magique et je pars avec Moaning Myrtle dans les toilettes des filles ? Et bien… oui, mais non ! 

Après avoir vu toutes les videos des youtubeurs (qui étaient prêts à commencer une cure de prozac) sur les traits de caractères des diverses maisons et avoir considéré Ebay pour revendre ma robe et cravate (le pull est trop beau pour être balancé sur un coup de tête… en plus il est fabriqué en Ecosse ), je me suis rendue à l’évidence que Pottermore avait bloqué l’effacement de mon compte … même si j’ai deux comptes… Ce n’est pas de la triche, c’est juste mon ancien compte du temps de l’ancien quizz de 2012. 

J’ai donc essayé de trouver une explication pendant des nuits et puis… dans mon bain moussant, alors que je lisais The Crimes of Grindelwald, tout c’est éclairé dans mon esprit de moldue… l’astrologie ! On sait que même si on n’y croit pas, nous sommes sous l’influence des étoiles en position le jour de notre naissance ; le signe solaire et le signe lunaire (l’ascendant). C’est la même chose chez les sorciers, on nous le dit assez Harry est Gryffindor mais a un ascendant Slytherin, Hermione est Gryffindor avec un penchant Ravenclaw et Ron est Gryffindor ascendant Hufflepuff. Ce sont nos choix qui font la différence ; Luna est Ravenclaw avec un ascendant Hufflepuff/Gryffindor. C’est la complexité de notre personnalité qui rend les personnages de JK Rowling si réels, si proches de nous. Si j’ai envie d’être Gryffindor et Ravenclaw dans certains aspects de ma vie, ce sont mes choix et non un étiquetage hasardeux d’un logarithme informatique.

Cet article illustre complètement mon caractère à la fois Gryffindor ET Ravenclaw !

London 120

Dumbledore’s office

 

Moldue Mordue de Magie

Poster un commentaire Par défaut

Unknown-1

Si vous ne comprenez pas ce titre, vous êtes vraiment des non-majs et cette lecture vous passera au dessus de la tête. Si vous êtes comme moi, des apprentis sorciers en attente de votre lettre d’Hogwarts/Poudlard. 

Unknown

Depuis Noël 2000, date à laquelle j’ai rencontré le monde magique inventé par JK Rowling, je vis les sorties de livres et de films comme des retrouvailles avec de vieux amis. Je m’évade au fil des pages, je frémis du générique de début à celui de fin. Il y a cinq ans, j’ai pu avec mon amie, Marianne (Slytherin alumni) visiter les studios londoniens de la Warner Bros et voir l’envers du décor (et laisser au passage quelques livres sterling à la boutique). 

images-1

Ainsi, je suis allée voir deux fois, de deux versions différentes le dernier film du monde magique « Les Crimes de Grindelwald », vêtue de ma tenue d’étudiante de la maison Gryffindor. Que dire de ce dernier opus ? Surprenant, émouvant mais surtout… où nous mène-t-on ? Il reste trois films à l’issue de laquelle le méchant Grindelwald perdra le duel contre Dumbledore et perdra la baguette de Sureau, mais nous somme encore 18 ans trop tôt pour connaître les tenants de ce duel ultime ; parce qu’il faut avouer que Depp et Law se battant l’un contre l’autre sur le même écran c’est vraiment sympa d’y avoir pensé ! En attendant, les premières images de Hogwarts réaniment un sentiment étrange que l’on n’avait plus connu depuis « Harry Potter et Les Reliques de La Mort »… 

images

Dans l’attente du lancement du jeu mobile l’an prochain, Netflix nous offre un marathon Harry Potter que je m’amuse à regarder à l’envers (j’ai d’ailleurs découvert des retours surprenants). Pourquoi Dumbledore et sa baguette de Sureau n’a pas pu vaincre Voldemort à la fin de L’ordre du phénix ? 

images-2

Mischief managed ! (Méfait accompli)

Bonne Année 2014 !

Poster un commentaire Par défaut

images

Je commence cette nouvelle année par beaucoup de rangement vertical (une méthode familiale). Ca fait beaucoup de bien : du rangement, du débarras, du neuf, du bien-être (je change de lit et je me réinscris au sport). Je ne vous ferai pas part de mes résolutions cette année, car c’est personnel et puis énumérer toutes les années les mêmes promesses, c’est pathétique et inintéressant pour les lecteurs. 

J’ai également pensé à élargir mon horizon télévisuel cette année avec des séries nouvelles et inédites en France : Downtown Abbey, Person of Interest, Elementary …

Pour ma culture littéraire, j’attaque un énième livre sur JFK, le 13ème tome en VO de Pretty Little Liars, le polar de JK Rowling et le reste viendra par la suite. 

Ne restez pas plantés devant vos écrans ; allez profiter de cette nouvelle année et de toutes ces opportunités qui vous seront offertes… 

Have fun ! 

Et si Barbe-Bleue se réveillait en 2013 dans le couloir de la mort…

Poster un commentaire Par défaut

Oui, si on s’amusait à réécrire les contes classiques comme dans les séries « Once » ? 

– La Petite Sirène pourrait être un mutant née des essais nucléaires et désire devenir humaine pour venger sa race exterminée.

– La Belle et la Bête seraient une sorte de Bonnie et Clyde, qui voleraient dans le quartier de Broadway en s’exécutant avec des masques des personnages du Musical.

– Ali Baba serait un sans-papier, roi d’une mafia de 100 voleurs à Marseille

– Peau d’Ane serait une militante contre les crimes sur les animaux. Peau D’Ane serait en fait Lady Gaga sous un déguisement de SuperGirl

– Le Petit Poucet serait un ado mythomane qui inventerait des histoires dingues car ennuyé par sa vie de bourgeois avec ses parents normaux.

– La Barbe -Bleue lui, serait un serial-killer qui aurait été cryogénisé et placé dans un bâtiment ultra-secret du FBI pour les aider à comprendre l’état d’esprit des criminels aujourd’hui.

Tant qu’on rêve encore… J’ai lu aujourd’hui que JK Rowling avait inventé au-moins 10 mots dans Harry Potter, inspirés ou non du latin, du français ou du vieil anglais. 

A vos plumes, Moldus que vous êtes !