Run Far, Run Fast, Run Free

Poster un commentaire Par défaut

Comme promis, mon compte rendu de ma troisième participation à La Parisienne ; mais aussi un coup de gueule contre le genre macho misogyne et rétrograde, voire médiéval.

La Parisienne 21ème édition d’abord : sous le soleil caraïbéen avec toute la générosité de ses ambassadeurs. Un parcours magnifique et surtout, comme je dormais à 5 minutes du village, une grande énergie non dépensée dans la RATP (Rentre Avec Ton Poney) avant même le coup d’envoi. Pas de sac à mettre en consignes, juste apprécier le départ dans le premier sas public. Superbe médaille de Finisheuse ; pas de RP pour autant mais un énorme sentiment de bonheur d’avoir piqué un sprint sur les derniers 400 mètres,  mais pourtant… aucune photo prise de moi avec mon joli dossard 1086 sur tout le parcours… enfin pour l’instant. 

C’était un soulagement d’être respectée en tant que femme et que sportive, car le mardi précédent lors de mon inscription au Marathon de Paris 2018, j’avais essuyé des commentaires plus qu’agressifs et misogynes quant à ma participation en tant que femme et primo-participante. A cela j’avais répondu que si je croisais ce capitaine caverne, je me ferai un plaisir de le dépasser ! A quoi, ce faux-cul avait ri tout haut à mon audace ! Je me rappelle mon père qui m’avait demandé quand ma lubie de course à pieds allait me passer ?! Même topo au bureau… Ah la grandeur d’âme masculine du 3ème siècle avant JC !!! Je reviens, heureusement vers la civilisation dans quelques jours où fitness et féminité sont des atouts professionnels. 

La semaine prochaine je retrouve mes baskets pour 21,1km à Disneyland Paris, cette fois-ci ma mère est du voyage, ma première fan et j’ai hâte de partager en direct mon week-end fou.

 

Un Semi peut en cacher un autre

Poster un commentaire Par défaut

Coucou, 

Ca fait un certain temps que je n’ai pas publié quelque chose ici. En même temps, je n’avais pas grand chose à partager. Et aujourd’hui nous commençons un nouveau mois, où on nous dit : » fais ce qu’il te plait ! ». Depuis la dernière publication, une Apple TV est arrivée dans le salon pour être plus libre, de nouveaux projets sont en cours d’ailleurs dans ma tête. Un kit pour faire les Mojitos a également fait son apparition pour parfaire à mon statut d’hôtesse ; oui, maintenant je reçois du beau monde à la maison et j’aime préparer et décorer à ma façon selon le thème du repas. 

Après il faut penser à éliminer : ménage vertical de tout le bazar dans le salon et puis le sport … ou devrais-je dire les sports ! Le running a eu des bébés : pilates, yoga et BodyPump… et bientôt RPM (vélo a grande vitesse en salle). Pour les deux premiers je valide, même et surtout à domicile car compliqué à pratiquer en cours. Le BodyPump essayé avec ma collègue Ines (oui, toi !) m’a moins emballée car trop rapide, pas assez de correction par le coach, je n’arrivais pas à me concentrer sur mon travail musculaire… Mes muscles qui se sont rappelés à moi pendant les 30 heures qui ont suivi. Donc, je suis revenue sur les conseils de ma chère Anne&Dubndidu qui conseille le vélo en salle pour le travail d’endurance.

La Big News c’est mon futur Semi… Je pensais que le Semi de Paris était une folie, mais ensuite, j’avais envie de revenir… Et voilà, Hermès m’a entendue au Salon du Running cette année ! J’ai donc gagné au tirage au sort mon dossard pour la 27ème Edition du Semi-Marathon de Valence (en Espagne, el pais de la paella) ! Me voilà donc embarquée pour mon 3ème Semi-Marathon de 2017, car je cours aussi le Semi de Disneyland Paris en septembre !

Si vous aussi vous courrez ces deux semis ou bien que vous avez d’autres idées, je suis preneuse !